Lors du contrôle du cirque Amar l’hiver 1999 à Mulhouse, notre responsable de la campagne cirques avait remarqué Achille, un chimpanzé de 36 ans, vivant dans une cage de camion – environ 3m² ! Le grand-père de M. Falck, son propriétaire, l’avait acheté à un zoo trente ans auparavant. Et durant ces quinze dernières années, Achille n’était jamais sorti de sa cage, sous prétexte de son agressivité.

Le cirque ne détenait pas de certificat de capacité et était en infraction avec l’article 213-18 du code rural interdisant la détention d’animaux qui ne participent pas au spectacle.

Pourtant, en quinze ans, aucune procédure n’avait été engagée afin de sortir l’animal de sa minuscule prison. Face à l’état d’Achille, One Voice a tout mis en œuvre pour le libérer au plus vite.

Trouver un lieu d’accueil

Il fallait faire vite, car 36 ans est un âge avancé pour un chimpanzé qui a vécu cette monstrueuse captivité. Nous avons donc contacté tous les sanctuaires connus en Europe et aux États-Unis, mais sans succès. Les listes de chimpanzés en attente d’un sauvetage sont très longues. Nous savions que la jeune équipe de la Ape Foundation aux Pays-Bas offrait aux animaux de très bonnes conditions, et nous travaillons déjà ensemble au sauvetage d’autres grands singes (opération qui n’a pas encore eu lieu). Hélas, à eux seuls, ils possédaient une liste d’attente de 45 chimpanzés en détresse en Europe. Alors, pendant six mois, chaque semaine, nous avons téléphoné ou écrit à Jan-Willem, le responsable des admissions au sanctuaire, pour lui parler d’Achille. Constamment, nous l’avons supplié de ne pas l’oublier. De son côté, il a essayé de trouver une solution avec les États-Unis. Puis, il a fini par dire oui.

Jan-Willem, son équipe et son directeur David se consacrent au sauvetage de primates depuis des années. Ils avaient été bien informés des conditions de détention d’Achille. Pourtant, après sa libération, ils m’ont avoué n’avoir jamais vu un singe dans d’aussi dures conditions. Ils étaient à la fois écœurés et heureux .

Le sauvetage

Le 23 mai 2000, à Aubusson, One Voice était là avec des journalistes et les responsables de la Ape Foundation venus des Pays-Bas. L’entrée fut fracassante, M. Falck nous interdisant toute photo ou vidéo dans l’enceinte du cirque sous peine de tuer Achille avec un fusil. Il n’existe donc aucun document photographique de sa “saisie à l’amiable” et peu d’Achille dans sa cage car nous avions reçu un accueil identique auparavant. De son côté, afin de ne pas envenimer les choses, Mme Falck avait envoyé son père chez le coiffeur ; ainsi, il n’assisterait pas au départ d’Achille. Dans la crainte de son retour, la famille mettait la pression tout en nous faisant signer une décharge en cas d’accident avec Achille qui ne s’endormit qu’après avoir reçu 4 fléchettes. Enfin, il fut transporté dans la cage blindée du camion sous les insultes de la famille – apparemment attachée à son prisonnier… Nous avons eu du mal à faire accepter aux autorités le caractère légal de cette transaction à l’amiable, mais de toute façon, jamais nous n’aurions remis Achille dans la sordide cage du cirque d’où personne n’avait cherché à le sortir en 36 ans. Nous avons d’ailleurs profité de cette rencontre pour évoquer la réelle nécessité pour les circassiens de préparer leur reconversion en abandonnant les spectacles avec animaux. Cela n’a fait qu’accroître leurs foudres…

Des nouvelles récentes

Achille va bien, il n’est pas du tout agressif et malgré son histoire si difficile, il réagit parfaitement au contact de l’homme. Après avoir manifesté sa révolte face à la captivité d’Achille, Jan-Willem, que nous remercions du fond du cœur, nous a dit sa satisfaction : Achille n’est pas le tueur décrit par la famille Falck. C’est un chimpanzé sociable avec de grands moments de tendresse. Au quotidien, le travail de l’équipe de One Voice est difficile : affronter la souffrance des animaux, la cruauté et la lâcheté humaines, avec peu de moyens. Néanmoins, quand nous parvenons, grâce à la cohésion de l’équipe, et à force d’obstination, à redonner à un être sa dignité et une vie décente, c’est le plus beau des cadeaux. Merci à vous tous qui avez rendu cela possible par vos dons et votre soutien moral. Et merci de nous aider à continuer car sur le chemin de la défense animale, d’autres Achille attendent le secours de One Voice.

Laisser un commentaire