Accueil

1999 - 2019 20 ans de combat pour
des #CirquesSansAnimaux
Abonnez-vous à notre newsletter

20 ans de combat pour libérer les animaux

C’était hier… En 1999, One Voice lançait un combat très novateur à l’époque avec sa campagne « Des cirques oui, mais sans animaux ». Une cause pourtant évidente, pour qui souhaite secourir les animaux, faire barrage à leur exploitation. « Respecter la vie » aurait dit Théodore Monod, parrain de l’association.

Au passage des années 2000, constatant la misère physiologique d’un hippopotame, One Voice sera la première association française à déposer plainte contre un cirque, celui de Paris. Près de 20 ans plus tard, One Voice se bat pour Jumbo, l’hippopotame trimballé par le cirque Muller sans même participer aux représentations. Rien n’a changé entre temps, donc ? Si, beaucoup de choses ont changé…

Devant la détermination de One Voice, le regard des gens a évolué. À force d’enquêtes suivies, d’expertises scientifiques, d’actions en justice dès que nécessaire, à force d’alertes aux autorités, de soutiens aux mairies, d’informations auprès du public, de manifestations médiatiques, de libérations spectaculaires, en France comme à l’étranger, l’avenir des cirques exploitant les animaux se rétrécit, les consciences évoluent et la loi suivra, un jour.

Avec Vicky, en 2006, nous avons été les premiers à libérer une éléphante d’un cirque en France. Puis vint le lion Djunka, rendu à l’Afrique en 2007… D’autres ont suivi, d’autres connaîtront demain la liberté et non les cages! Alors nous ne lâcherons rien, car ces animaux sauvages à la dignité bafouée, qu’ils soient nés ou non en captivité, restent dressés avec brutalité, sont maintenus dans la souffrance par leurs conditions de détention, par la fureur des spectacles, la dureté de l’itinérance.

Pour eux, nous ne cesserons notre combat que quand tous les cirques seront sans animaux. Soutenez-le, rejoignez-le, amplifiez-le ! C’est une des clés pour que notre planète retrouve éthique et humanité !

Parce que je suis un militant des droits civiques, je suis aussi un militant des droits des animaux. Les animaux et les humains souffrent et meurent de la même façon. La violence cause la même souffrance, le même flot de sang, la même puanteur de mort, le même arrêt brutal, arrogant et cruel de la vie. Nous ne devons pas y prendre part.

- Dick Gregory