Les fauves ont la vie dure dans les cirques. Ainsi, il arrive fréquemment que des lions soient enchaînés dans leurs cages, comme le montre ce document (photos), pris lors d’un passage du « Cirque de France ». Cependant, le triste sort de ces animaux n’est pas une fatalité. Ils peuvent être sauvés.

Vie de famille…

C’est le cas de Maousi, que One Voice a libérée le 29 novembre 2002. Cette lionne, qui coule depuis des jours tranquilles a connu une vie très particulière. À l’origine, ce fauve est né dans un parc privé sur l’île de Majorque. Mais il a été rapidement rejeté par sa mère. Il était promis à une mort certaine. Cependant une femme a décidé de le recueillir. Jusqu’à l’âge de trois ans, la jeune Maousi a vécu comme un animal de compagnie, vivant dans la maison, « jouant au foot », tellement attachée à sa mère d’adoption qu’elle refusait de manger hors de sa présence.

…puis dans un zoo et un cirque

Maousi ayant grandi, elle vivait dans le parc, tout se passait bien. Jusqu’à ce que douze ans plus tard, le maire de la ville de Pollença, qui craignait que la présence de la lionne ne nuise au tourisme local, décide de la faire placer d’autorité dans un zoo à Taragone.
Normalement, la lionne aurait du finir ses jours dans ce zoo. Mais le sort (et la complicité de personnes intéressées à la revente d’un fauve) en a décidé autrement. Maousi s’est ainsi retrouvée dans le cirque Kid Bauer.

Sauvée in extremis

Alors que le chapiteau se dressait à Tarbes, le dresseur de l’animal, la déclarant « inexploitable » avait décidé de la piquer. Fort heureusement, One Voice a été alertée et avec l’aide de Susi Benedicte, a obtenu de se voir confier l’animal.

Laisser un commentaire