En Allemagne, le cirque Althoff était connu pour son groupe d’éléphantes d’Asie. Ces dernières années, les associations de défense des animaux se sont mobilisées depuis que les éléphantes meurent une à une à cause des mauvais traitements et de leurs conditions de vie.

Décision de justice

En novembre 2005, la justice allemande ordonne la saisie des 5 éléphantes survivant dans le cirque Althoff. L’une d’elles, Maya, est évacuée en urgence, ne tenant pas sur ses jambes. Les 4 autres attendent leur transfert vers un zoo. Il s’agit de Vicky (42 ans), Belinda (35 ans), Pira (33 ans) et Diana (35 ans).

Disparues

Le 26 novembre, les 4 éléphantes ont disparu. Les associations lancent un avis de recherche dans toute l’Europe. One Voice, qui depuis 6 ans répertorie et suit tous les cirques avec animaux sauvages, apprend qu’un dresseur allemand, Joy Gartner, sera à Bréhémont (Indre-et-Loire) en décembre, dans le village de Noël, avec ses 6 éléphants. Un enquêteur de One Voice est aussitôt dépêché

Faits troublants

Seules 2 éléphantes participent au spectacle, les 4 autres restant enchaînées entassées sous une tente en permanence. Les photos des animaux concordent : il s’agit bien des éléphantes du cirque Althoff qui devaient être saisies en Allemagne.

Dresseurs d’éléphants

Joy et son frère Anton Gartner appartiennent à une famille de dresseurs connue dans toute l’Europe. Leur père Joseph est mort tué par un de ses éléphants. Anton a été condamné pour actes de cruauté sur ses animaux en Allemagne et en Autriche. Il a encore été condamné en Croatie où il réside, et ses 2 éléphantes lui ont été retirées et confiées à un zoo en novembre 2005.

Vicky échappe au contrôle

Alertés par One Voice le 15 décembre 2005, les autorités françaises contrôlent le dresseur et ses éléphantes. L’une d’elles, Vicky, a déjà été « transportée » ailleurs. D’après des témoins, elle était dans un état de faiblesse tel qu’il a fallu utiliser un chariot élévateur pour la hisser dans le camion. Les 2 éléphantes que Joy Gartner produit en spectacle sont « en règle » mais les 3 autres venues d’Allemagne n’ont pas les papiers indispensables.
Les éléphants d’Asie, parmi les animaux les plus menacés de la planète, appartiennent à une espèce protégée inscrite à l’annexe I de la Cites.
Les autorités ordonnent donc la saisie des animaux, saisie fictive en l’absence de structure en France permettant d’accueillir légalement et dignement des éléphants.

Mobilisation pour une saisie effective

Face à ces dispositions, One Voice met tout en œuvre pour que les éléphantes soient réellement saisies, comme le prescrivent les textes de loi français.
L’association trouve des solutions en urgence à toutes les conditions posées par les autorités : un lieu légal et approprié pour loger les éléphantes, un transporteur agréé (il n’en existe que 3 en Europe). Elle mobilise aussi des vétérinaires pour soigner et accompagner les éléphantes. Cela ne suffit pas puisque, à l’issue d’un contrôle supplémentaire, les autorités décident que les éléphantes resteront dans le cirque.

Vicky retrouvée au cirque Willie Zavatta

Fin décembre 2005, One Voice retrouve la trace de Vicky, cachée dans le cirque Willie Zavatta, en région parisienne. Enfermée dans un camion, dans l’obscurité et sans aération, elle est enchaînée 24 heures sur 24, seule et dans un état de santé alarmant. Sa trompe et une jambe sont paralysées, elle a des plaies et ses mouvements stéréotypiques sont si forts qu’ils font bouger le camion. Le directeur de ce cirque ne possède pas le certificat de capacité pour les éléphants. Il n’a légalement pas le droit d’en détenir… Le 18 janvier, le ministère de l’Ecologie accepte de confier Vicky à One Voice et ordonne la saisie. L’association organise alors une surveillance nuit et jour aux abords du cirque. À l’issue de réunions avec les autorités – services de police et de la préfecture, Office national de la chasse et de la faune sauvage – auxquelles l’association est conviée, la saisie est effectuée le 21 janvier.

One Voice fait transporter Vicky au parc zoologique de Thoiry (nous remercions le vicomte Paul de la Panouse pour son accueil). La vétérinaire mandatée par One Voice lui prodigue des soins conservateurs en attendant son départ pour le zoo agréé par le plan d’élevage européen des éléphants d’Asie qui va l’accueillir.

Trois éléphantes toujours en danger

Joy Gartner continue à exploiter ses 3 éléphantes. Elles sont en danger selon les vétérinaires allemands et autrichiens qui les suivent depuis des années. One Voice a appris le 9 janvier que les autorités françaises allaient régulariser leur situation…

Laisser un commentaire